« Festival des mots » à Sospel

Publié le 8 juillet 2018

15 juillet 2018 à 21h00
Place Saint Michel, Sospel

richardbohringerRichard Bohringer lit des extraits de «Et moi, je vis toujour » de Jean d’Ormesson (Gallimard).

Artiste aux multiples facettes, Richard Bohringer écrit dans les années 60 une pièce de théâtre «Les girafes» qui sera produite par Claude Lelouch. Il tourne en 1970 son premier film «La maison » de Gérard Bracht, mais c’est avec «Diva» de Jean- Jacques Beineix en 1981 qu’il s’impose véritablement en tant qu’acteur.

Dès lors, le succès est au rendez-vous et il recevra en 1987 le César du meilleur acteur pour son rôle dans le film de Jean-Loup Hubert «Le grand chemin». Puis il publie «C’est beau une ville la nuit» (Gallimard) qui connaît un immense succès et qu’il a lui même adapté pour le grand écran en 2006. Il tourne également pour la télévision et sort trois albums comme chanteur.

Début des années 2010, il adapte son livre «Traîne pas trop sous la pluie» (Flammarion) pour un spectacle seul en scène qu’il reprend en 2016. On l’a récemment vu dans «Vénéneuses» de Jean-Pierre Mocky au cinéma, et à la télévision dans «Tension au Cap Corse» de Stéphanie Murat.

facebook-festival-mots-2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page