Discours du 8 janvier 2017

Publié le 10 janvier 2017

Ce discours de Madame le Maire Marie-Christine Thouret a été prononcé le Dimanche 8 Janvier 2017, à l’occasion de la cérémonie des voeux de la municipalité à la population. Retrouvez les autres discours du maire, en cliquant ici.


Bien chers tous,

Pour la 3ème année consécutive, j’ai le plaisir de vous adresser mes vœux.
Presque 3 ans….
déjà 3 ans….
seulement 3 ans….
en tout état cause, à mi-parcours de mon mandat électoral.

Alors ces vœux, je les ai imaginés un peu différents et je ne commencerai pas par les traditionnels remerciements.

La nouvelle année est souvent synonyme de nouvelles bonnes résolutions, comme :
  1. Je modère ma vitesse, Sospel n’est pas un circuit de Formule1
  2. Je me gare sur les emplacements dédiés même pour 1min, cela m’évitera de râler demain lorsque je serai bloqué à mon tour. Mais que fait le maire ? Que fait la police ?
  3. Je réalise que le meilleur endroit pour renverser un enfant est l’école donc je comprends et respecte enfin l’interdiction de monter en voiture
  4. Je prends conscience que mon cher toutou n’a aucune compétence pour ramasser sa crotte tout seul et donc qu’à raison d’un chien pour 30 habitants, il y a minimum 100 chiens à raison de 2 crottes par jour…beurk !
  5. Je me mets à faire du sport donc j’arrive à porter ma poubelle jusqu’au bac et à ouvrir le couvercle pour la jeter dedans
  6. Je réalise la chance que j’ai d’avoir une déchetterie gratuite jusqu’à 3t pas loin et une voiture donc je ne m’embête plus, je décharge directement à la déchetterie
  7. Je deviens agréable et attentionné envers mon prochain…euh…..envers mon voisin ce sera déjà pas mal
  8. J’arrête de critiquer toute la journée ça occupe mais quand même …

J’en ai encore plusieurs comme ça, mais je sais que vous avez suivi le cours de ma pensée.

Depuis 3 ans, je vis une formidable aventure humaine, avec un engagement sans relâche et une volonté toujours aussi pugnace.

J’apprends au quotidien.

Je touche du doigt des réalités qui me paraissent si anodines au départ. L’effet papillon que tout le monde connait en physique mais qui s’applique si bien à la politique : un frémissement d’aile sain, frais et léger peut avoir l’effet d’un coup de mistral.

La fonction de Maire est loin d’être simple, loin d’être gratifiante, loin d’être reposante.

En revanche, l’amour de mon village, mes espoirs pour lui et pour ses habitants biensûr, car sans Sospellois le village n’est plus, me guident au quotidien, toujours dans le même esprit : la droiture, l’équité, le respect de la vie privée, la préservation des intérêts des administrés.

Diriger selon le mode « participatif », mot très à la mode aujourd’hui, est extrêmement difficile. Pour avoir un avis des administrés et les informer très régulièrement, nous avons mis en place des moyens de communication avec possibilité de poser des questions ou d’apporter des idées : référents de quartier, newsletters (plus de 80 depuis moins de 3 ans, c’est un travail important), journal communal, page Facebook, boîte à idées, sans compter que votre mairie est ouverte plusieurs heures par semaine, même si ces derniers temps, nous n’avons pas remplacé un congé maternité pour préserver vos impôts. Mais, notre chère Jessica est revenue donc c’est réglé.

Alors, d’accord, c’est normal et comme ça partout mais j’aimerais que Sospel ne soit pas «  partout », arrêtez vos brèves de comptoirs !

Les cafetiers ont toute leur place et en aucun cas, je souhaite les concurrencer.

Mais venez me voir ! Exposez-moi vos idées ! Exposez-moi vos critiques concrètes et …débattons !

L’exercice me ravit à partir du moment où il est constructif, où il élève la réflexion, où il aboutit à un mieux pour Sospel.

Dites-vous bien cependant, que derrière chaque décision, chaque action, chaque refus, il y a des arguments, des justifications et toujours dans l’intérêt collectif avant l’intérêt individuel et en suivant la feuille de route pour laquelle vous nous avez élus.

Toutes nos actions suivent nos engagements pris lors de la campagne électorale, ils les dépassent même dans certains domaines.

Je ne fais pas d’électoralisme, je ne pense pas à la prochaine élection, je pense à la prochaine génération, à ce que je vais lui laisser.

En tout cas, je vous proposerai d’ici le printemps une réunion publique sans thème particulier, juste basée sur la discussion, l’échange.

Je souhaite apporter aussi un éclaircissement. La rumeur dit qu’il y a des tensions au sein de l’équipe municipale.

J’appelle cela plutôt de la déception.

Parce que lorsque tout le monde s’est engagé, c’était dans l’espoir de faire plein de choses vite mais le manque de moyens financiers parfois, le manque de moyens techniques souvent et administratifs, les lourdeurs administratives et la multitude de choses invisibles à mettre en place donnent un parfum de frustration au quotidien.

Parce que face à la pression du « on dit », des réseaux sociaux, et des méchancetés subies, les gens ne réagissent pas tous de la même façon.

Parce que le débat, même s’il est sain et normal, n’aboutit pas toujours à une décision unanime mais à une décision démocratique.

Alors, j’ai envie de remercier l’engagement de votre conseil municipal, de vos élus qui, au quotidien, n’ont qu’un objectif celui de rendre meilleure la vie à Sospel. J’ai envie de leur dire merci et courage parce que je peux être intransigeante, ferme et exigeante.

Je ne peux pas oublier leurs conjoints, leurs enfants et leurs familles car l’engagement citoyen d’un élu c’est l’engagement citoyen de toute une famille. Merci à vous !

J’en profite pour remercier également:
  • L’engagement associatif qui permet à notre commune d’être dynamique et reconnue, voire jalousée et l’aide aux associations sera reconduite au moins dans les mêmes proportions cette année.
  • L’engagement du service public de nos fonctionnaires territoriaux, souvent décriés et rarement remerciés.
  • L’engagement professionnel des acteurs économiques de notre commune, qui permet de garder une vie et une âme à notre beau village
  • L’engagement citoyen de tous pour avancer ensemble vers un bel avenir. Je pense aux adultes qui encadrent le Conseil Municipal des Jeunes, adultes qui ne font pas partie du conseil municipal et qui donnent de leur temps.

Je laisse la rétrospective de l’année à ce qu’elle est : une année passée, avec ses réussites, ses peines, ses joies, ses drames. C’est fait et vous avez sûrement pris connaissance de ce qui a été réalisé pour la partie actions communales. J’ai une petite fierté celle de l’obtention du trophée d’or dans le cadre du plan climat énergie du Département des Alpes Maritimes, cette distinction est une reconnaissance pour toutes nos actions en matière d’environnement. J’ai aussi une autre victoire pour laquelle je m’étais engagée et pour laquelle Jean Claude Guibal m’a accompagnée : celle de faire vivre notre zone d’activité. Et j’ai l’immense plaisir de vous dire, aujourd’hui, que 3 entreprises sont en passe de signer.

Je tiens à rendre hommage à toutes les belles personnes qui nous ont quittés en 2016 dont certaines très récemment, jeunes et moins jeunes, la perte d’un être cher est toujours difficile à surmonter et je tiens à assurer leurs familles de notre soutien chaleureux.

Je tiens également à adresser ma pensée aux personnes sinistrées suite à l’incendie de la station-service. Cette catastrophe aurait pu avoir de conséquences plus dramatiques, elle laisse cependant Françoise Rey déracinée, loin de ses souvenirs et du fruit du travail familial si longtemps accompli au service des Sospellois,

  • elle laisse des entreprises sans outil de travail et avec des pertes financières,
  • elle laisse les habitants sans carburant.

Je félicite à cette occasion les pompiers, ici présents d’ailleurs, les militaires et les gendarmes qui sont intervenus. Je remercie également le directeur de l’hôpital de Sospel, Thierry Loirac qui n’a pas pu être parmi nous aujourd’hui et celui de la Palmosa, Franck Pouilly, qui alertés ont mis à disposition les locaux pour que les riverains du sinistre trouvent refuge et de quoi se restaurer.

Plus jeune, j’avais eu l’occasion de lire et retenir une citation de Sénèque, qui m’avait plue. Je ne pensais pas qu’elle serait autant d’actualité : « La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. »

Alors oui, je vais vous parler de demain et des défis que nous avons à relever.

Tout d’abord celui d’essayer de trouver une solution pour le carburant. Cette semaine, j’assisterai au rdv entre le gérant de la station-service et le groupe Avia pour voir quelles possibilités s’offrent à nous.

Nous avons un autre défi, celui de la gendarmerie. Bien qu’un maire n’ait rien à voir avec la gestion de l’armée, il lui revient la mission de trouver une solution pour le relogement des gendarmes et la création de nouveaux bureaux. Leur présence sur la commune est indispensable et un service de proximité est absolument nécessaire. L’Etat a ses contraintes et ses orientations, et la participation financière de la commune est très probable même si ce n’était pas dans notre programme initialement.

Restons optimistes et faisons preuve d’inventivité. Et je remercie à nouveau Jean-Claude mais en sa qualité de député cette fois, qui me soutient dans cette démarche.

Je salue au passage les excellents rapports que nous entretenons avec la gendarmerie en passant des gendarmes aux adjudants, à l’adjudant-chef, au major, au commandant et au colonel. J’ai peut-être sauté quelques grades au passage mais je n’ai pas fait le service militaire et je pense à ceux avec qui je suis en contact tous les jours ! Je les remercie pour leur présence à nos côtés ce jour.

Cette année va voir aboutir notre PLU, enfin !

La villa Macari va disparaître pour laisser la place aux fameux logements pour actifs dont la construction devrait débuter dans l’année, pour une livraison en 2019 après 6 ans de procédures ! Enfin !

Pour la construction de nouveaux logements de ce type, je n’ose pas vous parler de la cohérence du système, oups ! que dis-je : de l’incohérence du système, de l’absurdité du système mais bon, je vous fais grâce des détails, il faut juste prendre en compte que nous sommes sanctionnés financièrement pour ça et que là encore, il faut faire preuve d’ingéniosité, puisque c’est ce qu’il nous reste ! Vous connaissez l’expression « malin comme un singe », ça tombe bien, comptez sur moi ! je descends du singe moi aussi!

Le travail d’entretien et de rénovation de la voirie se poursuivra avec des investissements à hauteur de 100 000 euros au programme : réfection du bd Charles de Gaule, élargissement de la voie descendant au parking avec démolition de l’abri bus du pont de la Libération, et d’autres chantiers dont vous serez informés par newsletter et page FB.

En prévision aussi :
  • Des travaux de rénovation de la mairie et de la mairie annexe
  • Des travaux sur le cimetière,
  • Des travaux de mise en accessibilité des bâtiments communaux,
  • Le changement de la chaudière du foyer rural qui vient de rendre l’âme en ce début d’année qui commence bien décidemment !
  • La réfection de la toiture du bâtiment d’habitation de Force06,
  • La poursuite de l’entretien de notre réseau d’eau et d’assainissement qui en a bien besoin,
  • Mise en place de l’éclairage public LED pour le parc ancien encore à lampes mercure (en espèrant que cela sera effectif cette année, mais l’organisme dédié traine malheureusement sans que nous ayons moyen de changer),
  • Installation de borne de recharge pour véhicule électrique sur la place Garibaldi
Et puis nous avons 2 autres gros projets
  • Celui de l’école : une maternelle à construire, une école élémentaire où il faut poursuivre la rénovation en changeant les fenêtres, une création d’un réfectoire. Sospel est toujours plus attractif et poursuit son augmentation démographique, je ne peux pas imaginer laisser des familles à venir sans possibilité de scolarisation ni d’accueil à la cantine. Pour ce projet, je salue et remercie vivement la présence de Maître Xavier Beck, comme il m’appelle toujours docteur, je me dois de l’appeller maître ! Il représente Eric Ciotti et je lui dis merci pour son soutien dans ce dossier, notamment pour l’aide financière du Département qui devrait avoisiner le million d’euros.
  • L’autre gros projet est celui du clocher de notre cathédrale qui malgré sa fière allure nous rappelle qu’il date du Moyen Age et qu’il nécessite des soins relativement urgents.

Alors, malgré tous les efforts fournis, il faudra être raisonnable et planifier nos budgets à venir en tenant compte de ces gros investissements.

Pour finir, parce que je commence à devenir longue et vous allez m’en vouloir, je tiens à remercier tous ceux que je n’ai pas encore cités,

  • La conseillère régionale Laurence Boetti Forestier qui suit nos dossiers Région et qui a appuyé notre demande de financement pour la création des jardins partagés qui devrait se faire cette année d’ailleurs, qui appuie notre demande d’aide financière pour les Baroquiales et pour notre école
  • Notre conseillère départementale, Mme Tomasini, avec qui je travaille volontiers,
  • Tous mes amis maires ou leurs représentants qui me font l’honneur et le plaisir d’être venus,
  • Huguette Layet, maire de Castellar et Brigitte Bresc maire de Saorge auraient voulu être présentes mais elles sont retenues par des obligations familiales et je les excuse bien volontiers, la famille c’est sacré !
  • Guy Bonvallet descendu des hauteurs de Moulinet et qui sais que Sospel est à ses côtés si besoin.
  • Gérard Spinelli accompagné de André Morro venus de Beausoleil, merci d’avoir fait une fois de plus le déplacement, j’en suis touchée d’autant plus que pour le moment, je n’ai pas encore pu rendre la pareille
  • La mairie de RCM et de Gorbio sont représentées aussi, merci
  • Un mot aussi pour les directeurs de l’école primaire et maternelle, M et Mme Detoeuf, et Mme la Principale du collège. Nous travaillons ensemble pour tout ce qui est culturel et faire participer les jeunes.
  • Merci aussi à Aurélien Collenot, qui représente le PNM,

J’espère n’avoir oublié personne et si c’est le cas, recevez mes excuses.

Un petit mot aussi pour monsieur le curé pour sa présence malgré sa fatigue,

Et puis, vous toutes et tous, Sospelloises et Sospellois.

Que cette année nous apporte joie, santé et prospérité,

Que cette année nous préserve des fureurs du temps,

Que cette année soit riche : riche de petits riens, riche d’humanité, riche d’amour, d’amitié, d’engagements et de respect.

Bonne année à tous !!!!

Je laisse la parole au CMJ, ambassadeurs de notre village avec leur très sympathique film sur les artisans et agriculteurs sospellois.


Retrouvez ci dessous la Vidéo du discours réalisée par Visiotech et Bevera.fr