Discours du 15 août 2016

Publié le 16 août 2016

Ce discours de Madame le Maire Marie-Christine Thouret a été prononcé le lundi 15 août 2016, à l’occasion de la Fête patronale du village. Retrouvez les autres discours du maire, en cliquant ici.


Mesdames, Messieurs,

Nous voici réunis pour la traditionnelle fête patronale du village et ses festivités.

Sans trop m’attarder sur les remerciements parce que j’ai beaucoup de choses à vous dire, je suis touchée d’avoir dans notre assemblée :

Mme Revillet, Conseillère départementale
Mon ami maire de Moulinet, M. Bonvallet, venu malgré sa jambe plâtrée, merci Guy.
M. JM Lorenzi maire honoraire
M. Loirac, directeur de l’hôpital de Sospel
La gendarmerie représentée par l’adjudant-chef Calmann
Les anciens combattant
M. le Curé m’a demandé de l’excuser, il est bien fatigué en ce moment.
Et bien entendu La lyre, la Banda et Sospel en Fêtes.

Je n’ose pas remercier les associations une à une, j’ai peur d’en oublier mais je tiens à saluer tous les bénévoles, petites fourmis sospelloises, trop souvent ignorées ou facilement critiquées qui donnent de la vie, de la grandeur et de la visibilité à notre belle commune.

J’avoue avoir eu du mal à préparer mon allocution parce que cette année la fête s’accompagne aussi d’un sentiment de tristesse, d’impuissance et d’inquiétude.

1/La question s’est posée du maintien des festivités et du feu d’artifice de ce soir.
Malgré la peine, la compassion et la crainte suite à l’attentat du 14 juillet à Nice, le conseil municipal a décidé de maintenir tout ce qui avait été prévu et autorisé avant le 14 juillet POUR que la vie continue.

2/La question m’est posée aussi du déploiement militaire à Sospel et de la problématique migratoire.
Jeudi, sur le marché, on m’a reproché ma tiédeur et on m’a demandé de me positionner.

Me positionner ? Pour dire quoi ?

La crise migratoire actuelle se mêle à une atteinte de la sécurité nationale.

Les deux sont-elles liées ? Je ne sais pas !

Lorsque l’Etat a étendu le Plan Sentinelle à notre secteur, je n’ai fait qu’accepter que les militaires soient hébergés sur notre commune plutôt qu’ailleurs. Ils auraient été là de toute façon puisque, sans me tromper, les vallées de la Roya et de la Bévéra sont bien des zones de frontière.

Je suis, à mon niveau, incapable d’évaluer le risque comme chacun de vous peut l’être et comme nous le sommes tous.

Même si cela ne parait pas évident à certains, je suis meurtrie de cette situation.

Elle est inacceptable HUMAINEMENT pour les migrants bien entendu qui vivent dans des conditions terribles mais aussi pour les forces armées qui interceptent ces gens et les reconduisent sans cesse à la frontière et pour la population qui assiste à ce manège impuissante.

Elle est inacceptable parce qu’aucune issue n’est visible à ce jour.

Si la conscience collective dit que chaque commune française pourrait accueillir quelques réfugiés et que ce ne serait pas un problème….qui le sait ? Lorsqu’on ouvre la boîte de Pandore sans en connaître tous les tenants et aboutissants le remède peut être pire que le mal.

Ce n’est pas à moi, Maire d’une petite commune de 3700 âmes, de prendre une telle décision mais à l’Etat, à l’Europe, aux grandes puissances. En revanche, si on me demande d’accueillir quelques personnes, je le ferai de bon coeur.

La situation est inacceptable parce que la population entre dans une psychose qui est délétère.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, des parents s’inquiètent et veulent renforcer les mesures de sécurité pour la rentrée scolaire.

Que les choses soient claires : toutes les directives préconisées dans le cadre du plan vigipirate ont toujours été appliquées et le seront si elles doivent être renforcées, des exercices de mise en situation seront organisés. Une réunion de coordination est prévue avec les responsables concernés fin août. En revanche, il n’y aura pas d’excès de zèle et il appartient à chacun de comprendre et de respecter les mesures prises notamment concernant le stationnement, la circulation et les attroupements, même de parents, aux abords de l’école.

Sur ce fond d’insécurité nationale, de crise migratoire, se greffe la problématique économique qui touche de plus en plus de monde, d’administrations, de communes…. Notre pays traverse une période difficile et je préfère envisager cela comme étant un défi à relever.

Aujourd’hui, il est de mon devoir de rester optimiste et depuis 2ans et demi que je suis à la tête de la commune, je me bats quotidiennement accompagnée de mon équipe pour ça.

Les actions menées, les choix, les stratégies se font dans un seul but : consolider notre commune, la dynamiser et lui offrir un bel avenir.

Cela passe en 1er par la maîtrise budgétaire. Depuis Juin, nous avons passé un cap : nous avons remboursé la ligne de trésorerie de 400 000 euros que nous avions ouverte en avril 2014 pour payer les fournisseurs. Nous avons également payé l’achat de la mairie annexe avec l’octroi d’un emprunt de 650 000 euros qui nous était refusé depuis 2 ans.

Alors oui, ce n’est pas simple tous les jours et oui, il y a de l’herbe et encore des déjections canines qui poussent dans les rues ; oui, il y a encore des coupures d’eau ponctuelles, pour une poignée d’administrés sur le secteur de la Vasta supérieure; oui, on aimerait avoir une salle des fêtes et une école à la hauteur. Et pourtant vos impôts ne suffisent pas à payer tout cela en urgence.

Cela passe en 2nd par un projet d’ensemble cohérent pour développer la commune. Ce projet voit le jour au travers du Plan Local d’Urbanisme que nous espérons pouvoir vous présenter fin d’année ou début d’année prochaine. Vous y trouverez une vision à long terme du développement du village, une organisation de l’habitat, des commerces, des services, de la voirie qui préservera et développera le centre bourg tout en respectant notre cadre de vie environnemental, patrimonial et culturel.

Cela passe aussi par une motivation sans limite de toute l’équipe municipale et de bonnes volontés extra-municipales qui se mobilisent chaque jour et fournissent un travail conséquent quotidiennement. J’en profite au passage pour remercier l’ensemble du personnel communal qui est à votre service et qui subit aussi les changements.

Oui nous avançons, oui nous maintenons nos efforts, oui nous faisons.

Je dois dire que tous les jours je me répète une citation que j’aime beaucoup d’Eleanor Roosevelt qui dit « Fais ce que tu crois juste selon ton cœur car on te critiquera de toute façon ».

Pour la 2ème année consécutive, 100 000 euros sont investis pour l’entretien et la rénovation de la voirie : réfection du chemin de Ste Brigitte, travaux sur la Coletta, le Vier, Béroulf, Roccas et aux Capucins suite aux travaux effectués sur l’adduction d’eau et l’assainissement.

A l’automne, c’est l’avenue Jean Médecin qui sera reprise avec retrait du passage surélevé pour régler les problèmes d’inondation des commerces lors des fortes pluies, pour sécuriser et matérialiser le passage piéton. Le chemin de Suez sera aussi bien amélioré.

Deux panneaux signalétiques lumineux seront installés aux entrées du village côté Moulinet et côté Breil pour inciter les automobilistes à ralentir.

Le pont du Roccas, en raison de sa vétusté, devrait être changé, nous espérons durant les vacances de la Toussaint pour ne pas empêcher le ramassage scolaire.

Une nouvelle chaudière a été installée dans l’école primaire cet été après en avoir isolé la toiture. Toutes les classes sont désormais équipées d’un rétroprojecteur. Une mise en concurrence est en cours de préparation pour le changement des menuiseries.

L’idée est de rénover peu à peu ce bâtiment et de construire une nouvelle maternelle mais toujours sur le même secteur pour des raisons de coût et de praticité. Cette nouvelle implantation est à l’étude. Concernant les études géotechniques devant l’école, elles ont dû être interrompues pour des raisons indépendantes à la commune ou à l’entreprise mais une réunion de reprise est prévue début septembre.

Vous avez pu voir aussi que la salle multimédia est désormais accessible aux personnes à mobilité réduite même si, je l’avoue, le travail n’est pas d’une grande qualité visuelle malgré les trois reprises demandées à l’entreprise!

Logiquement, si le dossier suit normalement son cours, les travaux pour le passage de l’éclairage public en LED débuteront en janvier. Pour mémoire, l’investissement sera rentable en 4 ans, vu les économies d’énergie engendrées.

L’aménagement du parking Maulandi devrait être rapidement terminé avec le marquage au sol de l’aire de retournement des bus, la mise en place de panneaux d’affichage signalant l’entrée dans le Parc National du Mercantour, une cartographie des sentiers et un plan du village. Je félicite au passage nos 2 jardiniers et une stagiaire qui ont dessiné et réalisé le jardin et à nos agents qui ont imaginé la mise en valeur de l’ancien mécanisme et roue de moulin. Tables, bancs, fontaine avec possibilité de lavage des vélos sont à votre disposition. Deux bornes de recharge pour véhicule électrique devraient y être installées sous peu.

Concernant la distribution de l’eau potable, les années se suivent et se ressemblent mais en des secteurs différents.

Le réseau de la Mule semble ne pas défaillir cette année. Il faut dire qu’une conduite fuyarde a été réparée sur le secteur de Bérins, qu’un maillage a été mis en place au niveau du pont Ste Marie permettant de basculer de l’eau de la source du Braus en cas de besoin et qu’un surpresseur a été changé au niveau du collège, soit un investissement de près de 30 000 euros.

En revanche, au niveau de la Vasta supérieure, quelques usagers se voient privés d’eau presque tous les soirs entre 18h et 21h. Pour commencer, des travaux ont été effectués au niveau du bassin du Paraïs : nettoyage et détartrage des conduites d’eau par fraisage et remplacement de certaines portions obstruées à 70%. Un détendeur défectueux est en commande et doit être changé pour pouvoir équilibrer le réseau, nous espérons que le problème sera résolu ensuite. L’investissement, là encore avoisine les 30 000 euros.

Nous attendons avec hâte le rapport du cabinet en charge de l’élaboration du schéma directeur de l’eau qui déterminera si les réseaux sont suffisants ou pas.

Durant l’hiver, des travaux devraient démarrer au niveau du cimetière pour mise en place de columbarium et aménagement de caveaux.

L’opération dénomination des rues et numérotation des voies se poursuit, toutes les voies publiques ont été votées en conseil municipal. Concernant les voies privées, elles sont toutes recensées et mesurées, reste à les nommer de façon consensuelle.

Je voudrais avoir un petit mot aussi pour le Conseil Départemental qui a cette année encore subventionné le festival des Baroquiales, même si la subvention a été très largement revue à la baisse sur les dernières années. Il nous a offert des soirées estivales de grande qualité et a choisi Sospel comme dernière étape de la Grande Traversée du Mercantour. Il s’agit d’un sentier de grande randonnée qui bénéficie de la promotion du conseil Départemental, qui comporte 226km d’Estenc à Sospel et devrait nous apporter une renommée.

Deux sentiers de randonnée fermés suite aux intempéries de novembre 2014, vont être consolidés et réouverts d’ici octobre. Il s’agit de la portion de GR52A au-dessus de l’hôpital et de celle au fond du chemin du Vier. Je remercie aussi le Département pour la consolidation et la réouverture de la pénétrante qui s’est faite sans interruption de la circulation.

Je ne peux pas passer sous silence non plus, les aides apportées par les sénateurs ( Mmes Giudicelli, Estrosi Sassone et Daunis ) et député (M. Guibal) qui ont alloué des réserves parlementaires à la commune de Sospel qui vont nous permettre l’achat d’un gros aspirateur de rue électrique, la construction d’un abri pour que les enfants attendant le bus après l’école soient abrités, la rénovation électrique de la mairie centrale, l’extension pour l’année prochaine de l’éclairage public pour le city, skate park et le parking central. Une partie de la chaudière de l’école et de l’ouverture de la porte de salle mulitmédia a été financée par ce biais là aussi.

Pour finir j’appelle nos 6 participantes au prix des façades ou des balcons fleuris. C’était un essai cette année, peu de participants mais que nous remercions chaleureusement pour s’être prêtés au jeu.

Le 1er prix est décerné à Mme Cordero, le 2ème à Mme Sacchi et le 3ème à Mme Andrée. Pour Mmes Richier, Koblitz, et Dallo, un prix de consolation leur a été attribué.

Bravo !

Dans ce que je viens de dire, je crois qu’il est important de retenir que nous sommes nous-même les acteurs d’une commune dynamique, attractive et belle. Alors, en oubliant les mesquines querelles, les insatisfactions et les jalousies : mobilisons-nous ensemble pour Sospel et profitons de la fête!

Merci !

Avant de prendre l’apéritif, je vous demande de bien vouloir vous lever pour observer une minute de silence en mémoire des disparus et victimes des attentats.