Discours du 12 Janvier 2019

Publié le 13 janvier 2019

Ce discours de Madame le Maire Marie-Christine Thouret a été prononcé le samedi 12 janvier 2019, à l’occasion de la cérémonie des voeux de la municipalité à la population. Retrouvez les autres discours du maire, en cliquant ici.


Bonsoir à tous,

Je remercie tous les courageux qui ont bravé le froid pour ce moment.
Je le considère comme une marque de respect et d’amitié.

Pour commencer, j’ai une pensée émue pour les familles des disparus ce matin dans l’explosion à Paris : je rends hommage aux 2 pompiers et aux 2 civils décédés, je souhaite du courage à toutes les autres victimes.

En ces temps mouvementés, il m’est difficile d’éviter également le sujet des gilets jaunes.

Autant je comprends, je compatis et j’ai conscience des difficultés financières, familiales, professionnelles, institutionnelles auxquelles beaucoup de personnes sont confrontées,
Autant je m’insurge contre la violence, l’agressivité, l’anarchie, le dénigrement de nos règles, de notre société, de nos institutions, de nos dirigeants.

Comme vous le savez parce que je l’ai répété à maintes reprises : je préfère toujours voir le verre à moitié plein, c’est-à-dire que je préfère rester optimiste et avancer mais l’engagement public n’est pas simple et arriver à satisfaire tout le monde sur tous les sujets est impossible.

Attention au bien public, qui est notre patrimoine commun, le dégrader revient à s’automutiler.

Nous avons un beau pays libre, où l’accès aux soins, aux études, au vote est facile. Il suffit de regarder le monde pour le voir.

Alors mon 1er vœu est que cette nouvelle année, nous amène apaisement, raison et discussions. Que dans un esprit de fraternité, chacun se pose la question de l’autre avant d’agir.

Mon deuxième vœu est l’aboutissement sans obstacle de tous les projets engagés :

Cette année est l’année des mises en chantier :

  • Début de la construction de la nouvelle école maternelle prévue pour la fin de l’année
  • Début de la construction de la nouvelle gendarmerie autour du printemps, dès que nous aurons toutes les validations
  • Début de la construction des logements sociaux autour du printemps également, le bailleur social a eu des difficultés à boucler l’opération dans les temps
  • Approbation du PLU au début de l’automne
  • Et de plusieurs autres projets dont certains portent sur les équipements sportifs, l’idée étant que nos jeunes, nos touristes, et nos concitoyens éprouvent du plaisir à habiter Sospel.

La prudence est de mise, tous ces gros chantiers sont planifiés budgétairement, pour les autres, nous avancerons en fonction du budget, nous avons fait l’effort de ne quasiment pas augmenter les impôts mais le coût de la vie augmente aussi pour une commune et donc il faut choisir.

J’ai une bonne nouvelle à vous annoncer, sous réserve de je ne sais quel nouvel obstacle, je reste méfiante maintenant: c’est l’ouverture d’une nouvelle station-service. Elle est prévue sur le terrain de la zone d’activité, les travaux devraient commencer en février.

Je suis heureuse de vous annoncer également que nous venons de signer avec la Fondation du Patrimoine ici présente, l’ouverture de la souscription pour participer financièrement à la restauration de notre précieux tabernacle du XVIIIème siècle qui partira dès lundi dans les mains d’un expert. Isabelle fera découvrir aux curieux ce magnifique joyau à l’issue de mon intervention.

Mon troisième vœu : avoir un village beau, propre, vivant et prisé

D’ici quelques jours notre nouvelle balayeuse va arriver, j’en profite pour appeler une fois encore au civisme et au bon sens mais ce n’est pas le jour pour m’étendre ou me répandre sur ce sujet… une nouvelle police municipale devrait intervenir sous peu.

Mon quatrième vœu : qui serait presque une prière : trouver les financements et ne pas avoir de mauvaise surprise pour la construction de la nouvelle route pour Ste Sabine et Béroulf. Les riverains font des efforts quotidiens pour se hisser jusqu’en haut de la montagne et nous pour arriver à les désenclaver. Nous avons le feu vert pour demander l’autorisation de déboisement. Le pont est en chantier. L’appel d’offre pour la construction est ouvert. L’Etat nous a octroyé 608 000 euros, j’ai des promesses de financement, maintenant il faut qu’elles aboutissent. La difficulté est que pour le moment, je ne connais pas précisément le prix de cette piste.

Le froid étant mordant, je me dois de rester brève.

Cette année est notre dernière année de travail puisque l’année prochaine sera celle des élections municipales. Je le disais plus tôt, l’engagement public est à la fois passionnant, stressant, déroutant et même parfois énervant. C’est un véritable don de soi et l’amour propre est souvent altéré. Je n’ose pas vous dire le nombre de nuits blanches parce que je m’inquiète, pas pour moi, mais pour vous tous, pour protéger vos intérêts, pour préserver votre sécurité. Souvent je me dis que l’effort a été suffisant et que je laisse à quelqu’un d’autre cette mission.

Cependant, j’ai la certitude également de ne pas être allée suffisamment loin dans le projet qui nous a mobilisés initialement. J’ai envie de continuer à défendre Sospel, son avenir et celui des Sospellois.

Une moitié d’équipe municipale est à reconstituer.
Vu les dossiers en cours, le temps, l’envie ou la volonté d’aller chercher des candidats risquent de me manquer.
Je considère aussi que l’engagement doit être volontaire, dénué d’intérêt personnel et doit être réfléchi.
Je redoute plus que tout une nouvelle campagne électorale.
Mais bon, si toutes les conditions requises sont remplies et que le courage ne manque pas d’ici là, je serai candidate à ma succession.

Il me reste à remercier
Le conseil municipal et leurs familles, souvent délaissées pour la mairie,
Les employés municipaux, sans qui le travail ne pourrait être accompli,
Madame la Député, qui est très présente à mes côtés et me soutient auprès de l’Etat, avec qui j’échange régulièrement,
Monsieur le Conseiller Départemental, Francis Tujague, le Département des Alpes-Maritimes est un appui incontestable et essentiel pour notre commune,
la CARF avec qui le travail est constructif, c’est comme une famille, pour preuve tous mes collègues les maires qui sont venus ou représentés,
Albert Philipi, maire de Sainte Agnès,
Jean-Pierre Vassalo, maire de Tende,
Olivier Chantrau, maire de Castillon,
Yves Juhel qui représente Jean-Claude Guibal,
Pippo Oliveri qui représente André Ipert, maire de Breil,
Guy Bonvallet aurait voulu être à nos côtés mais il est retenu par un conseil municipal,
La mairie de Gorbio également,
M. Essid de la Mission Locale qui accompagne de nombreux jeunes sospellois dans leur parcours professionnel
M.Dufresne, ex DGS de la CARF,
Le Major Boucher et la gendarmerie avec qui nous travaillons très souvent,
Les directeurs de l’école primaire pour leur collaboration quotidienne,
Monsieur le Curé qui est toujours partant pour toute manifestation,
L’association du fort de l’Agaisen pour son travail soutenu qui permet d’exporter Sospel,
L’association du cinéma qui nous permet tous les vendredis et plus d’avoir un film,
Et également la famille de Didier Guibert qui s’est portée volontaire pour nous préparer le vin chaud en plus de la sono lorsqu’en milieu de semaine nous étions assurés d’avoir un froid polaire ce soir. Le cidre prévu aurait été trop froid.

Il me reste encore à vous présenter mes vœux, à vous mes très chers amis Sospellois :
Que la Santé vous accompagne
Que le Bonheur vous gagne
Que la Prospérité soit notre compagne

Merci